Le partenariat avec la RAM a permis d’impulser le développement du Festival Écrans Noirs

CULTURE Z- NEWSLETTER (matin) / 16 juillet 2019 - Par: LA VÉRITÉ AVEC MAP
Le partenariat avec la RAM a permis d’impulser le développement du Festival Écrans Noirs

Le partenariat avec la Royal Air Maroc (RAM) a permis d’impulser le développement du Festival Écrans Noirs, devenu une référence en matière de cinématographie africaine, a affirmé, lundi à Yaoundé, le Fondateur de l’événement, Bassek Ba Kobhio.

Dans une déclaration à la presse en marge de la 23è édition, qui se tient du 13 au 20 juillet, M. Ba Kobhio, également délégué général de l’association organisatrice, a indiqué que ce partenariat offre au Festival la possibilité d’avoir un nombre d’invités digne d’un événement de cette envergure.

« Nous essayons également de ne pas utiliser tous nos billets au cours du Festival afin d’offrir aux jeunes camerounais, qui sont friands de formation dans le domaine cinématographique, les frais de transport pour se former à l’étranger », a-t-il fait savoir.

Toujours dans le cadre de la formation des jeunes, un concours « 10 jours pour 1 film » est organisé par le Festival en vue d’inciter à l’écriture, à la réalisation et à la production cinématographique.

Ce concours permet aux jeunes de moins de 27 ans de soumettre leurs propositions de court-métrages sur une thématique pouvant contribuer à la sensibilisation, avant de permettre à une présélection de 10 candidats de profiter de quinze jours de formation, a relevé M. Ba Jobhio.

Au final, le gagnant remporte un million de francs CFA, en plus d’une formation en Europe, a-t-il ajouté, notant que la direction du festival est en train d’étudier, avec des écoles marocaines, la possibilité de faire des formations à Rabat ou à Marrakech.

Ce rendez-vous cinématographique s’est imposé comme cadre privilégié de diffusion et de promotion du cinéma africain dans la sous-région Afrique Centrale. Il incarne également une foire d’exposition de la culture africaine visant à rendre accessible et à promouvoir cette culture sur la scène internationale.

Il s’agit d’un objectif d’envergure qui s’inscrit dans le sillage du développement stratégique de la RAM à l’international et son plan d’expansion sur le Continent. Voilà pourquoi, la RAM accompagne l’association « Écrans Noirs », organisatrice de l’événement, en tant que transporteur officielle depuis 2015.

La compagnie aérienne marocaine participe ainsi au bon déroulement de cette rencontre continentale et facilite le déplacement des diasporas et artistes pour se réunir devant les grands écrans du Cameroun.

Interrogé sur le trafic de la compagnie dans ce pays d’Afrique Centrale, Adil Bahdya, représentant régional de la RAM au Cameroun, a indiqué que la compagnie dispose d’une ligne Casablanca-Douala, qui opère sept fréquences hebdomadaires depuis 2005, précisant qu’une autre ligne Casablanca-Yaoundé existe depuis 2007 et opère 4 fréquences hebdomadaires.

La RAM assure le transport de près de 60.000 passagers par an sur ces deux lignes, avec plus de 70% de voyageurs qui utilisent les vols de la compagnie pour voyager au-delà du Maroc, a expliqué M. Bahdya, notant que la RAM transporte régulièrement les tidjanes du Cameroun qui visitent chaque année la ville spirituelle de Fès.

Au volet artistique, le Maroc participe également avec trois œuvres à savoir « Indigo », « Vie côtoyant la mort » et « Au-delà du mur », respectivement dans les catégories long métrages internationaux, documentaires internationaux et court métrages internationaux.

Créé en 1997, le Festival ambitionne de promouvoir une culture cinématographique qui développe le discernement et encourage le débat, de favoriser les rencontres entre les réalisateurs, les comédiens et les professionnels du 7ème art et d’impulser la formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

Envoyé spécial: Mohamed Saâd Bouyafri

 

VOS RÉACTIONS